jeudi 24 septembre 2015

Bonjour à tous,

On se retrouve aujourd'hui pour un article qu'il m'est vraiment difficile d'écrire, tant j'ai du mal à verbaliser mon ressenti. Veuillez donc m'excuser si c'est un peu fouillis. Comment écrire de façon ordonné lorsque ce n'est pas clair dans notre tête ?

Depuis que je fais partie de ce qu'on appelle communément la « blogosphère » (que j'étendrais même à la beautysphère), je suis complexée. Complexée par ma vie normale. Je n'ai pourtant pas à rougir de mon parcours. J'ai 24 ans, je suis kiné, je suis en couple depuis 5 ans et tout va très bien. Pourtant, j'ai parfois presque envie de m'excuser d'être celle que je suis.

Entrer dans la « beautysphère », c'est entrer dans un monde de concurrence, un monde de popularité, où seul compte le nombre de followers que l'on peut avoir. C'est devenu une compétition pour ainsi dire. Tout le monde n'est pas comme ça, évidemment, mais c'est un phénomène beaucoup plus étendu que je ne l'aurais pensé. Liketolike, demande d'échanges, ou fayotage, les techniques de ces personnes rivalisent d'ingéniosité.

Mais, c'est aussi entrer dans un monde de blogs à l'allure parfaite et aux photos de plus en plus soignées. Tellement soignées en fait qu'elles en deviennent presque dérangeantes. Les appartements au style scandinave, les fameux gobelets starbucks, la tasse de thé fumant, la nouvelle palette de maquillage sur son éternel fond blanc aseptisé, la nourriture à base de graines complètement improbables et les éternelles salades qui vont avec... Tout ça se répète inlassablement, jour après jour sur mon fil d'actualité. N'avez vous jamais remarqué que toutes les photos se ressemblent ? Que nous perdons complètement notre singularité ?

Je n'ai pas peur de dire que j'ai essayé de faire la même chose, je voulais me fondre dans la masse, faire partie de ce monde. Puis j'ai compris que j'étais en train de me formater. Cacher les pièces à la déco horrible chez moi, cacher le jambon-pates du dimanche soir parce que ce n'est pas healthy, cacher aussi que je n'avais simplement pas assez d'argent pour m'acheter les dernières palettes à la mode. J'ai compris que puisque je n'étais pas parfaite, mon blog ou les images de ma vie doivent me correspondre. Ainsi, mon blog, mon Instagram ou simplement mon univers me ressemblent, aussi imparfaits que moi.

En fin de compte, je ne peux m'empêcher de me demander si nous cherchons à être des vitrines humaines ou si nous cherchons simplement une approbation de nos lecteurs pour nous sentir mieux avec nous-mêmes.

Je ne vous cache pas que je suis mal à l'aise de voir que l'on transmet des images qui n'appartiennent pas au réel. On met des filtres sur instagram pour rendre le quotidien plus beau. On cache dans les vlogs que, comme tout le monde, on fait la vaisselle. On cache aussi qu'il nous arrive d'avoir des boutons, des cernes... On cache tout simplement nos échecs et nos imperfections. Je me demande même parfois si ce culte de la perfection n'est pas au détriment de l'image de la femme. Vous trouvez que je vais loin ? N'empêche que sur les photos, on retrouve des femmes toujours très bien habillées et maquillées, sans aucune imperfections, des femmes qui font du sport et mangent uniquement des aliments sains, des femmes en extase totale devant du make-up, comme si c'était le but ultime de nos vies.

Personnellement, ça me choque un peu. Parce que ne nous méprenons pas, j'aime le maquillage, je me passionne pour la cuisine. Mais ce n'est pas le but ultime de ma vie. Hier, une copine de la blogo m'a envoyé la vidéo d'une jeune youtubeuse d'environ 10 ans qui se maquillait comme une femme de 25 ans. Ma première réaction a été de blâmer les parents. Puis j'ai réfléchis. Et je crois que lorsque nous exposons une vie qui semble parfaite, sans aucun soucis, on véhicule l'image d'une vie de rêve. La médiatisation que l'on a choisi nous met toutes face à nos responsabilités vis à vis de nos lecteurs, followers... J'ai reçu un mail anodin il y a environ deux semaines commençant par « Chers influenceurs du web ». « influenceurs »... Je ne vous cache pas que ce mot m'a fait frémir. Mais ils ont tout à fait raison d'utiliser ce terme. A mon petit niveau, je n'influence, à mon avis, personne. Mais chaque image, chaque phrase que nous publions, restent susceptibles d'influencer chacun de nos lecteurs, parfois même très jeunes. Si des enfants de 10 ans cherchent à s'exposer sur internet ou à se maquiller comme nous le faisons, c'est parce que nous les y avons poussé. En effet, si notre vie semble parfaite en tout point, alors peut-être qu'en faisant tout comme nous, leurs problèmes disparaîtront, de même que leurs souffrances ou simplement la banalité de leurs vies. 

A ma petite échelle, j'avais envie de vous faire tous réagir, au moins un peu, pour qu'on arrête enfin de complexer devant des quotidiens qui n'en sont pas vraiment ! Alors, j'ai envie de lancer un défi à chaque personne qui lira cet article. Et si nous partagions tous un instant de nos vies, un instant réel, sans retouche. Quelque chose dont on n'est pas particulièrement fiers, sans nous embellir et sans tricher. Soyons honnêtes pour une fois. La vérité toute nue.

A très vite les amis ! 
Réactions :

Tagged:

10 commentaires :

  1. Coucou Justine, c'est un belle article que tu nous écrit aujourd'hui. Après que personnellement j'apprécie que mes photos soient jolies mais j'avoue les faire comme je les aime et sans jamais les retoucher (j'avoue je ne sais pas utiliser photoshop). Je vais essayer d'écrire un article sur "la vérité toute nue", surtout que j'ai un début d'article mais je n'ose pas le publier.
    Au fait tu es diplomé maintenant, as tu trouvé un assistanat? ou fais tu des remplacement?
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Amélie,

      Merci pour cet adorable commentaire! Écris nous bien vite cet article, je suis curieuse de le lire! :) Et comme je viens enfin de m'abonner à ton Twitter, je ne le louperai pas!

      Tu vas rire, mais je n'avais jamais fait le lien entre ton blog que je lis de temps en temps et la "Amelie F" de mon blog! Je suis incorrigible! ahah

      Sinon, oui, je suis diplomée depuis juin et je viens seulement d'avoir l'autorisation de travailler en France donc je cherche tout doucement.Pour débuter, je préfère faire du salariat. On verra par la suite si j'ai envie de changer, d'autant que je risque de beaucoup bouger si Monsieur BCC est accepté à son concours! on verra à ce moment là! Avec la recherche d'emploi, d'appartement, de voiture..., la période est plus que chargée!

      Au fait, que fais-tu dans la vie déjà? Je connais la profession de ton homme si je me rappelle bien, mais pas la tienne! ^^

      Merci pour ton petit mot en tout cas!

      Pleins de bisous!

      Supprimer
    2. Coucou Justine,

      Dans la vie je suis juriste.
      C'est toujours très long d'obtenir les équivalences en France. Si un jour tu recherches du côté de Reims/Epernay n'hésite pas mon mari recherche toujours des collaborateurs.
      L'article est en partie écrit mais je suis toujours incertaine de le publier car c'est une partie de moi. On verra, pas facile.

      Bisous

      Supprimer
    3. Ah, ok! En fait, votre couple, c'est le notre à l'envers! Monsieur BCC dans le droit, et moi dans la kiné! ;) Je n'y manquerai pas si je passe du côté de Reims! ;)

      Je comprends que tu hésites à le publier, ce n'est pas facile de se livrer plus. Mais c'est souvent les articles que je préfère donc je surveillerai!

      A bientôt Amélie! :)

      Supprimer
  2. Bonjour Justine!
    Tu viens de composer un article tout simplement "wow"! Je suis d'accord avec toi concernant la compétition des blogs, les photos soignés etc.. Je suis nouvellement blogueuse sur mon nouveau blog et j'ai créer tout ça pour partager mes idées, mes passions, rencontrer d'autre blogueuses etc.. Je me soucies toujours de mes photos qui ne sont pas fameuses mais comme tu dis ça fait parti de moi! On ne peux pas être parfaits!
    Je te fait de gros bisous, à bientôt,
    Andréa xxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Andréa!

      Merci infiniment pour tes compliments ainsi que pour ton commentaire!

      Je te souhaite une réussite sans bornes pour ton blog. Mais je n'ai pas de doutes la dessus, parce que même si, comme moi, tes photos ne sont pas parfaites, je pense que tu as démarré ton blog pour les meilleures des raisons!

      Je te garde à l'oeil alors! :)

      Bisous ma jolie!

      Supprimer
  3. Hello Justine,

    un article criant de vérités, tu mets les mots sur mon sentiment et ce qui m'a fait hésiter à me jeter dans l'eau ... cette impression de mettre ma vie en scène, de présenter une vitrine, c'est compliqué à expliquer, mais ma vie est somme toute assez banale aussi, alors comment créer un blog intéressant ? Je me mélange un peu les pinceaux dans mes pensées, mais je me comprends (et c'est déjà un bon début on va dire xD).
    Concernant les photos pour ma part je sais qu'elles ne sont pas parfaites, mais j'essaie de les rendre parfaites, tout simplement parce que je m'intéresse à la photo (la technique etc.), mais je crois que j'ai pas trop l’œil de l'artiste, donc pas sûre d'arriver un jour à faire une photo parfaite :p.

    Bisous bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello ma jolie!

      Ravie que ça t'ait un peu parlé! Les "belles" photos, c'est tout à fait justifié sur un blog. Mais sur les réseaux sociaux, faut pas déconner non plus ! ahah Tu sais que certains prennent les photos sur leur super appareil, et les retouchent sur photoshop avant de finalement les poster. C'est ça qui, personnellement, me choque.
      Les réseaux sociaux sont là pour partager un bout de vie, de quotidien. Le naturel me manque un peu personnellement!

      Enfin, il y a beaucoup de bons côtés. Je ne peux que t'encourager à t'y inscrire! :)

      Bisous ma jolie!

      Supprimer
  4. Hello Justine !

    Une fois encore, merci d'avoir rédigé un article aussi réfléchi et aussi pertinent. N'as-tu jamais songé à devenir philosophe ? Haha ^^
    Non mais plus sérieusement, je suis tout à fait d'accord avec tes propos. Pour ce qui concerne les articles et les photos très travaillés sur les blogs et les vidéos, mais aussi le côté vitrine, je pense que c'est en partie dû à la professionnalisation de ce milieu. Il y a en effet de nombreux bloggers qui ont fait de leur blog leur métier, et en quelque sorte, leur activité est devenue une sorte de produit qu'ils doivent vendre.
    Par contre, pour les réseaux sociaux, je suis tout à fait d'accord avec toi. Je conçois ces réseaux comme la possibilité de partager des instants de vie, tels quels. Et je dois avouer que le côté hyper lisse et hyper formaté de ce qui peut maintenant y être partagé m'effraye un peu. C'est pour ça que parfois je zappe un peu mes fils d'actualité, parce que je n'y vois pas de la "vraie vie" et j'ai un peu de mal avec ça. Et alors, ce qui me fait hurler de rire et de colère à chaque fois, c'est quand je vois toutes ces photos "#nomakeup". Alors, je ne fais pas de généralité, je sais qu'il y en a beaucoup qui sont sincères et qui veulent vraiment défendre l'idée de la "naturalité", mais franchement, pour la majorité, j'ai envie de leur dire : "Arrêtez de nous prendre pour des cruches !", on sait bien que ces photos où elles apparaissent soi-disant au naturel sont prises et reprises 500 fois et qu'un filtre est utilisé. Et ça m'énerve vraiment lorsqu'on fait du naturel un produit marketing de plus ! Moi, si je prends vraiment une photo en mode "I woke up like this", ben tu vas voir mes cheveux en bataille, les traces d'oreiller sur mes joues, mes cacas au coin des yeux, mes sourcils qui partent en freestyle, mes boutons et mes cicatrices, les différences de couleur entre les différentes parties de mon visage, etc.. Est-ce que c'est "sexy", "glamour" ? Non, et je m'en fiche, mais c'est vraiment naturel. C'est moi le matin, en vrai, dans la vraie vie.

    Pour ce qui est des enfants qui font des vidéos beauté sur YouTube, moi, je ne les regarde même pas, parce que c'est vraiment quelque chose qui me dépasse - surtout moi qui n'ai pas vécu une vraie enfance et qui ai grandi trop vite. Je pense que la responsabilité est partagée : il y a notre société actuelle qui instille cette pression de l'image dès le plus jeune âge et qui hypersexualise tout le monde dès le plus jeune âge aussi, il y a les parents qui ne devraient peut-être pas laisser leurs enfants regarder et voir certaines choses sans quelques explications, il y a les "influenceurs" qui devraient peut-être expliquer que ce qu'ils font n'est pas à destination d'un public aussi jeune. Je ne sais pas, mais ça me dépasse. Et alors le pire, je crois, ce sont les concours de mini-miss, c'est simple, ça me fait vomir !!

    En tout cas, merci encore pour cette réflexion vraiment intéressante que tu as livrée ! Et merci pour ton blog, que j'adore parce que quand je le lis, même si je conçois parfaitement qu'il y a un effort "d'image" et de "présentation", j'ai l'impression d'être dans la "vraie vie".

    Bisous

    Shasha

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh la la, tu n'imagines pas comme cette dernière phrase me fait plaisir. Mon blog, c'est aussi un peu pour ça que je le fais, je veux apporter ma vision des choses, une vision honnête, imparfaite, à l'image de la vraie vie. Je me suis souvent sentie mal à l'aise en ressortant d'un blog devant ces vies aux apparences si parfaites et je suis ravie de ne pas donner cette impression aux gens qui passent par ici.

      En tout cas, je suis tout à fait d'accord avec toi pour cette histoire de "no makeup". Je n'y avais jamais vraiment réfléchi en regardant ces photos, mais tu as tellement raison! Je ne ressemble pas à ça au réveil non plus, si ça peut te rassurer! ahah Le problème, c'est qu'à 25 ans, on arrive à prendre de la distance par rapport à tout ça, pas à 15 ans.

      L'avenir nous dira quel impact aura eu tout ce monde virtuel crée de toute pièce sur la génération d'après nous. Personnellement, ce monde d'image et de rapports humains virtuels m'effrait un peu quant à ma capacité à élever des enfants un jour! Les parents d'aujourd'hui ont un sacré défi à relever, un défi auquel aucune génération n'a été préparé! ;)

      Allez, j'arrête mon quart d'heure mamie et je te fais pleins de bisous! Merci pour ton commentaire éclairé!

      ps: tu as raison, les mini-miss, ça me fait un peu peur aussi!

      Supprimer